Sundar Pichai CEO de Google.

Changement climatique : Google veut atteindre le « zéro carbone » en 2030

Ecologie Politiques RSE Une

 

Google vient d’annoncer une série d’engagements devant lui permettre de passer au zéro carbone d’ici 2030. Le groupe envisage par exemple d’opérer avec une énergie sans carbone 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 dans tous ses data centers et bureaux à travers le monde.

Depuis 2007, Google compense déjà ses émissions carbone en investissant dans les énergies renouvelables. Et en 2017, il est devenu le premier grand groupe à acquérir l’équivalent de 100% de l’électricité qu’il consomme en énergies renouvelables. Lundi, le géant de la Silicon Valley a franchi un nouveau cap. Il a annoncé son ambition de passer à une énergie sans carbone d’ici 2030, et ce à tout moment.

« Nous commencerons par opérer avec une énergie sans carbone 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 dans tous nos data centers et bureaux du monde entier, a promis le patron du groupe Sundar Pichai. Cela signifiera que chaque e-mail que vous enverrez via Gmail, chaque question que vous poserez dans la recherche Google, chaque vidéo YouTube que vous regarderez et chaque itinéraire que vous emprunterez à l’aide de Google Maps sera alimenté par une énergie propre chaque heure de chaque jour », grâce à l’intelligence artificielle.

Un soutien à 500 villes afin de réduire leurs émissions de CO2

Pour atteindre son objectif zéro carbone d’ici 2030, Google investira dans chacune de ses régions d’activité afin qu’elle dispose de 5 gigawatts d’énergie décarbonée d’ici cette échéance décennale. Aussi, la firme de Moutain View apportera son soutien à 500 villes pour réduire leurs émissions de CO2 et trouver de nouvelles façons d’aider un milliard de personnes à vivre de manière plus durable. Dans ce cadre, le groupe utilisera notamment Google Maps pour trouver des vélos en libre-service et des stations de recharge pour véhicules électriques ou via Google Flights dans le but de trier les options de vols en fonction de leur empreinte carbone.

20 000 nouveaux emplois à la clé

Par ailleurs, Google annonce avoir acheté « des compensations carbone de haute qualité » afin d’éliminer son « héritage carbone » depuis sa création. Une procédure qu’il n’a pas détaillée, mais qui pourrait prendre la forme d’investissements dans les énergies renouvelables ou la protection de forêts. Selon l’entreprise, ces engagements créeront directement plus de 20 000 nouveaux emplois dans le secteur des énergies propres et les industries connexes d’ici 2025, aux États-Unis et dans le monde entier.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.