Une top model portant des bijoux de De Beers.

Haute Joaillerie : l’alchimie de la lumière, un secret bien gardé chez De Beers

Innovation Une

 

Connue pour son expertise en matière de diamants, la maison joaillière sud-africaine De Beers vient de lancer une collection de bijoux qui fait d’elle un alchimiste de la lumière. Justement baptisé « The Alchemist of Light », ce nouveau catalogue célèbre la puissance de transformation de cet élément fondateur de la Vie. 

La lumière, on le sait, est à l’origine de la Vie dans l’Univers et sur Terre. C’est son captage par les micro-organismes qui a permis l’apparition d’une atmosphère respirable et le développement des êtres vivants sur notre planète. Cet élément chimique fondateur pénètre et modifie toutes les formes et les couleurs de notre environnement pour le rendre agréable à vivre et à voir. C’est cette puissance de transformation de la lumière que la maison joaillière sud-africaine De Beers célèbre dans sa nouvelle collection justement baptisée  « The Alchemist of Light » (littéralement « L’Alchimiste de la Lumière »). A travers ce catalogue, le groupe souhaite non seulement faire l’éloge de cette matière, mais également en dompter le pouvoir par les milles facettes de ses diamants qui la font danser à travers les bijoux.

Des colliers, des créoles et des puces

Partiellement présentée lors de la Fashion Week Haute Couture de Paris, il y a deux semaines, la collection « The Alchemist of Light » se compose de deux ensembles. Le premier porte le nom « Atomique » et comprend sept pièces ornées de diamants d’un blanc pur. Ce chapitre se veut une interprétation créative du diamant au niveau moléculaire, à travers notamment des motifs géométriques et abstraits. Parmi les pièces, on trouve un somptueux collier plastron qui capte la lumière en son cœur grâce à un magnifique diamant IF (internally flawless). Il y a aussi des créoles, inspirées de la structure cristalline du diamant, ainsi qu’une puce d’oreille d’une beauté incroyable.

Des diamants accompagnés d’or plaqué rhodium noir

Le second ensemble, à présenter à la Fashion Week Haute Couture de Paris en juillet prochain, est dénommé « Light Rays ». Il rassemble neuf bijoux, dont une parure et un élégant pendentif à pampilles amovible. Ces accessoires éclatent aux yeux comme la lumière du soleil au zénith. De quoi permettre à l’utilisatrice de rayonner et de dompter les regards quand elle le porte. Cette radiance provient des diamants fancy bruts et polis dans des teintes chaudes.

Aussi, De Beers a rehaussé le ton de ces gemmes avec un titane très brillant. La maison joaillière y a ajouté une touche de contraste ombre et lumière avec un or plaqué rhodium noir. Plus intéressant encore, elle a placé les diamants de sorte qu’ils bougent dans les pièces de façon indépendante. Cette prouesse a été obtenue grâce à une technique exceptionnelle de micro-articulation.

L’expertise diamantaire et le design artistique à leur apogée

La lumière peut donc danser à travers les bijoux, un peu comme elle roule et rebondit sur les miroirs. Ainsi, les parures semblent prendre vie quand on les porte. Ces pièces uniques expriment une certaine énergie en même temps qu’elles soulignent notre individualité et notre originalité. De Beers montre là toute son expertise dans le travail des diamants, dont il est l’un des leaders mondiaux. Pour Celine Assimon, PDG de De Beers Jewellers, cette nouvelle collection « représente l’expertise diamantaire et le design artistique à leur apogée ». Elle symboliserait aussi « une fusion sublime entre art et science, entre précision et imagination, entre tradition et modernité ».


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.