Jack Dorsey, le PDG de Twitter, la plateforme de microbloging.

Revenu universel : le patron de Twitter donne 3 millions de dollars supplémentaires

Solidarités Une

 

Après avoir fait un don de cinq millions de dollars en avril, le patron de Twitter Jack Dorsey va offrir trois autres millions pour expérimenter le revenu universel dans plusieurs villes des Etats-Unis. L’argent a été reversé à des villes américaines pour qu’elles expérimentent la mesure censée réduire les inégalités.

Une initiative destinée à 7 millions d’Américains

Le patron de Twitter va de nouveau faire parler son cœur. Après avoir donné un milliard de dollars en mai dernier pour participer à la lutte contre la pandémie de Covid-19, Jack Dorsey a annoncé jeudi qu’il travaillait avec une quinzaine de maires américains pour instaurer un revenu de base universel dans leurs villes. « Il s’agit d’un outil permettant de combler l’écart de richesse et de revenu, de niveler les inégalités systémiques liées à la couleur de peau ou au sexe, et de créer une sécurité économique pour les familles », a-t-il expliqué dans un Tweet publié jeudi.

Baptisée « Mayors for a Guaranteed Income » (« Maires pour un revenu universel »), cette initiative pourrait bénéficier à 7 millions d’Américains. Jack Dorsey va la reverser aux maires de 16 villes du pays qui militent en faveur de son instauration. Parmi eux, les maires d’Atlanta (Georgie), de Seattle (Washington) et de Los Angeles (Californie). Au moins deux villes (Jackson dans le Mississippi et Stockton en Californie) représentées dans la coalition des maires ont déjà des programmes pilotes de revenu de base, comme le rapporte Business Insider. Pour les élus locaux, donner aux gens un revenu de base permettrait de les sortir de la pauvreté et amortir les chocs économiques et professionnels de la crise du Covid-19.

Mark Zuckerberg et Elon Musk ont apporté leur soutien à l’initiative

Jack Dorsey, dont la fortune s’élève à 7,5 Milliards de dollars, avait déjà offert cinq millions de dollars en avril pour tester le revenu universel. Il avait versé cette somme à Humanity Forward, la fondation de l’ancien candidat démocrate à la présidentielle américaine de 2016, Andrew Yang. Ce dernier plaidait pour l’instauration d’un revenu minimum garanti de 1.000 dollars par mois pour chaque Américain. D’autres grandes figures de la Silicon Valley, telles que le PDG de Facebook Mark Zuckerberg et le patron de Tesla Elon Musk, ont apporté leur soutien à cette proposition.

Pour financer ce revenu universel, Jack Dorsey avait déclaré qu’il allait progressivement céder des actions de son autre société, Square, spécialisée dans le paiement numérique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.