Une personne manipulant une tablette devant son ordinateur.

Télétravail : un phénomène appelé à se généraliser après le coronavirus ?

Emploi Une

 

La pandémie du coronavirus a permis l’essor du télétravail partout dans le monde et en particulier en France. La question est de savoir maintenant si cette tendance perdura au-delà de la crise sanitaire.

« Continuez à recourir au télétravail au maximum de ce qui est possible », a conseillé la ministre du Travail Muriel Pénicaud lors de la présentation du plan déconfinement, le jeudi 7 mai 2020. Elle a même annoncé la publication d’un « guide spécial du télétravail » pour accompagner les entreprises peu familières avec ce type d’organisation. Ce lundi 11 mai, date du début du déconfinement en France, plusieurs entreprises continuent ainsi de faire télétravailler leurs employés.

5 millions de Français ont adopté ce mode de fonctionnement

Les employés adhèrent d’ailleurs majoritairement à ce changement de cap. Selon une étude de CSA pour Malakoff Humanis, 73% des télétravailleurs interrogés (et 58% des nouveaux télétravailleurs) souhaitent demander à pratiquer le télétravail après le confinement de manière régulière (32%) ou ponctuelle (41%). Cet engouement est porté par une mise en application jugée aisée par 75% des télétravailleurs (64% pour les nouveaux télétravailleurs). Les salariés plébiscitent également la souplesse proposée par leurs employeurs puisque 74% ont eu la possibilité d’adapter ou de réduire leurs horaires de travail pour répondre à leurs contraintes personnelles ou familiales.

Si jusqu’alors la pratique du travail à distance restait très marginalisée en France, aujourd’hui près de 5 millions de Français ont adopté ce mode de fonctionnement. Et cela pourrait bien durer au-delà du confinement, à l’image de PSA, fleuron de l’automobile français, qui s’apprête à mettre au télétravail permanent ses 80 000 employés hors production.

Une nouvelle façon naturelle de travailler en entreprise 

Cette expérimentation à grande échelle, impulsée par le coronavirus, pourrait conduire les travailleurs et les entreprises vers une évolution des mentalités et un développement de nouveaux modes organisationnels et managériaux. Selon plusieurs experts, le télétravail pourra passer d’un mode exceptionnel à une nouvelle norme, devenant une façon naturelle de travailler en entreprise. Certaines sociétés, les « distributed company », vont même déjà plus loin en recourant massivement au full remote, une organisation de travail plus flexible encore. Elle permet au collaborateur de travailler d’où il veut et quand il veut. C’est le cas dans les entreprises de la tech où on peut se passer totalement de bureaux traditionnels : GitLab, Buffer, Platform.sh ou encore Automattic, l’entreprise éditrice de WordPress…

Des bénéfices et des risques potentiels

Le télétravail offre à l’évidence de nombreux avantages dont une plus grande souplesse pour les salariés surtout les personnes âgées, la décongestion des transports et la réduction de la pollution, etc. Toutefois certains pointent déjà des inconvénients : dégradation de la qualité du lien social, impact sur la santé psychologique et physique, tensions familiales, difficultés opérationnelles…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.